PREMIERS PAS DANS LA PRATIQUE

DE L'HARMONICA

Cette rubrique est dédiée à l'harmonica diatonique à 10 trous

Encore appelé Marine Band, Blues Harp, système Richter, 10 trous, Sandwich en ferraille, ruine-babines, biscuit en fer blanc, Mississipi saxophone, harmonica Français, piano de poche, etc... , il existe de nombreux styles, modèles, de nombreuses marques d'harmonica, et dans toutes les tonalités, pour des prix s'échelonnant de 100 à plus de 1000 francs; Ce qui ne veut pas dire que les moins chers sont les moins performants.

Citons quelques marques comme : Hohner, Suzuki (et oui, des 2 roues aux 10 trous, il n'y a qu'un pas !), Lee Oskar, ...

LES TONALITES

Chaque harmonica possède sa propre tonalité, indiquée par une lettre, sur le capot ou le côté de l'instrument, et codée suivant la notation Anglo-saxone:

A	B	C	D	E	F	G
|	|	|	|	|	|	|
La	Si	Do	Ré	Mi	Fa	Sol

Ceci représente un gros avantage pour les harmonicistes:
Par exemple, vous connaissez un morceau sur un harmonica en Do, mais le guitariste qui vous accompagne ne le connait qu'en La. Pas de problème, pour changer de tonalité, vous changez d'harmonica (ou de guitariste !) et vous soufflez dans les mêmes trous.

TENUE DE L'HARMONICA

L'harmonica se tient dans la main gauche, entre le pouce et l'index (ceux-ci formant une pince en forme de "V").
Vous remarquerez que les trous sont numérotés. Cette numérotation est inscrite sur le capot supérieur de l'instrument. La note la plus grave se trouve donc sur votre gauche (trou 1) et la plus aigüe, à votre droite (trou 10).

Si vous coincez ici, arrêtez l'harmonica et courez chez un psy : Vous êtes dislexyque !

Bon, reprenons :
Vous tenez votre instrument dans la main gauche.

Le pouce de la main droite se place contre le pouce de la main gauche, et les autres doigts viennent ensérer l'arrière de l'harmonica, de manière à former une "coupe" (caisse de résonnance).

Ceci permettra d'étouffer les sons, en fermant les doigts, tout comme la sourdine d'une trompette jazz, ou, au contraire d'obtenir un son clair, en ouvrant la main. Cette position permettra également d'autres effets comme le vibrato et le Wha-wha, que nous verrons plus loin.

 

ISOLER LES NOTES

Jouer une seule note peut être une grande difficulté pour certains (ce qui a été mon cas au début de mon apprentissage). Comment faire ?

 Il existe 2 méthodes : le "bisou-spaghetti" et le blocage lingual.

 

Vous avez déjà embrassé quelqu'un ? N'oublions pas que l'harmonica est un instrument sensuel !
Vous pouvez d'ailleurs vous entraîner sur votre petite amie, et utiliser ensuite votre expérience sur l'instrument.

  1. Placez vos lèvres, comme pour embrasser votre dulcinée,
  2. Portez l'harmonica à votre bouche,
  3. Soufflez dans un trou.

Ca ne marche pas ? : Vous êtes en train de souffler sur votre amie ! Ré-essayez (sur l'harmonica, j'entends !)
Vous pouvez faire la même chose en aspirant, de la même façon que pour un spaghetti coriace.

 

  1. Votre bouche couvre 4 trous,
  2. Bouchez les trois trous de gauche avec la langue,
  3. Soufflez ou aspirez.

Pas évident, hein ?
La technique viendra tout d'un coup, mais risque de prendre un certain temps, alors courage et persévérez !

LIRE LA MUSIQUE

S'il est une bonne chose de savoir lire le solfège, ceci n'est pas obligatoire dans l'apprentissage de l'harmonica. En effet, de nombreuses méthodes et revues proposent des transcriptions de morceaux célèbres, en TABLATURES, tout comme pour la guitare.

 Il existe plusieurs notations, dans les tablatures pour harmonica.

Je vous propose la suivante : Les trous sont numérotés de 1 à 10, et correspondent au numéros des trous sur l'instrument. La ligne "A" indique qu'il faut ASPIRER, la ligne "S", pour SOUFFLER.

Exemple :

A  |   4    5     6 7
---+-------------------------
S  | 4   5     6       7 

 Ce qui correspond à :

  1. Souffer trou 4
  2. Aspirer trou 4
  3. Souffer trou 5
  4. Aspirer trou 5
  5. Souffer trou 6
  6. Aspirer trou 6
  7. Aspirer trou 7
  8. Souffer trou 7

Sur un harmonica en Do (C), vous venez de monter la gamme de Do majeur :
Do, Ré, Mi, Fa, Sol, La, Si, Do

Vous remarquez que pour jouer la note "Si", vous avez aspiré et non soufflé dans le trou 7.
Ceci est propre au système Richter, qui permet d'avoir des accords parfaits tous les 4 trous.

Exemple, sur un harmo en Do, les trous soufflés, de 1 à 10 donnent:

Do - Mi - Sol - Do - Mi - Sol - Do - Mi - Sol - Do.

De ce fait, pour obtenir un Do en soufflant dans le trou 7, il fallut inverser les lames, et donc placer le Si en 7 aspiré. Vous me suivez ? Voilà pourquoi il faut aspirer 7 pour avoir un "Si" !

 

Trous ---> 1    2    3    4    5    6    7    8    9   10
        +----+----+----+----+----+----+----+----+----+----+
aspirés |  | Sol| Si |  | Fa | La | Si |  | Fa | La |
        |----|----|----|----|----|----|----|----|----|----|
soufflés| Do | Mi | Sol| Do | Mi | Sol| Do | Mi | Sol| Do |
        +----+----+----+----+----+----+----+----+----+----+
                       ^                   ^
                       |-------------------|
                                 |
                                 |
                            Gamme de Do

 

LES INTERVALLES

L'intervalle est la distance séparant chaque note, exprimée en ton ou demi-ton. La plus petite distance étant le demi-ton.

Do|_____||_____|Mi|_____|Fa|_____|Sol|_____|La|_____|Si|_____|Do(8ve)
     |        |        |        |         |        |        |
   1 ton    1 ton  1/2 ton    1 ton     1 ton    1 ton  1/2 ton

On peut également avoir besoin d'élever ou abaisser les notes par demi-tons.

C'est alors que l'on parle de dièses et de bémols. Le dièse (#) permet d'élever la note d'un demi-ton, alors que le bémol (b) permet de l'abaisser du même intervalle.

Par exemple, le Do# sera un demi-ton plus haut (#) que le Do et 1/2 ton plus bas (b) que le Ré.
On peut en déduire que Do# = Réb, mais aussi que Fa est la même chose que Mi#, et que Mi = Fab. Bien sûr Mi# et Fab ne sont pas utilisés, puisqu'ils correspondent chacun à une note juste. Il en est de même pour Si# et Dob.

Progression de la gamme par demi-tons :

Do   Do#   Ré   Ré#   Mi   Fa   Fa#   Sol   Sol#   La   La#   Si  Do
      |          |               |           |           |    
     Réb        Mib             Solb        Lab         Sib

Vous remarquerez qu'il n'y a pas de dièses et de bémols sur l'harmonica.
Pour pouvoir les jouer, on va mettre en oeuvre un effet appelé l'ALTERATION (Voir "
Effets", plus loin dans cette page).

Après ce petit interlude technique, revenons à la pratique.
Vous devez arriver à monter et descendre la gamme, en distinguant les notes de façon claire (voir "
Isoler les notes" plus haut dans cette page).

Attention au piège de l'inversion trou 7 !
Entraînez-vous sur les trous 4, 5, et 6 au départ, et ensuite sur tous les autres.
Votre jeu doit être aussi limpide quelque soit le trou soufflé ou aspiré.

Une fois que vous aurez un jeu "propre", voici quelques exercices complémentaires, et souvenez-vous:

  • Restez "relax"
  • Ecoutez des morceaux d'harmonica
  • Pratiquez, pratiquez, pratiquez, ... !

 

QUELQUES PETITS TRUCS

Arriver à bien isoler les notes et avoir un jeu d'une bonne puissance requiert une excellente position de la bouche et des lèvres.
Si vous avez quelques difficultés, essayez ceci :

Enfin, sachez qu'il n'y a pas vraiment de technique indiscutable et miraculeuse, si ce n'est la vôtre, alors soyez le plus à l'aise possible.

LES EFFETS - PRINCIPE

On peut produire beaucoup d'effets sur un harmonica. Chacun fait appel à une technique particulière.

 

LES EFFETS - METHODES

L'effet Wha-Wha :
La paume de lamain droite s'ouvre et se referme lentement, pendant que vous jouez.
Cet effet très caractéristique de l'harmonica permet d'imiter le bruit du train (avertisseur des vieilles locomotives à vapeur).
Il est assez facile à obtenir.

L'altération :
L'altération s'obtient en modifiant la quantité d'air aspiré ou soufflé.
Pour cela, la lèvre inférieure et la cavité de la bouche vont jouer un rôle important.
Jusqu'au trou 6, les altérations se font en aspirant. Pour les trous 7 à 10, en soufflant.

Le Vibrato :
Il existe plusieurs types de vibratos, faisant appel à 4 techniques différentes, et fonction de l'effet voulu, chacun étant légèrement différent des autres.

Voici quelques exercices que vous pouvez exécuter quotidiennement. Ceci ne va pas vous permettre pas directement de faire des vibratos, mais exercera votre diaphragme, et vous permettra de contrôler votre respiration, et la vélocité de votre jeu.
N'oublions pas que le jeu à l'harmonica est une affaire de respiration (c'est le seul instrument avec lequel on souffle et on aspire) :

  1. Inspirez profondément,
  2. Expirez toute la quantité d'air de vos poumons,
  3. Inspirez à fond une nouvelle fois,
  4. Inspirez et expirez par petits coups, tout comme un chien qui halète.

Cet exercice vous permet de mieux contrôler votre diaphragme, qui lui, agit directement sur votre jeu. Il se peut qu'au début, vous ne vous sentiez pas très bien, car ceci peut influer sur votre rythme cardiaque (arrêtez quand vous êtes tout rouge !!), mais dosez cet apprentissage en fonction de vos sensations.

Autre genre d'exercice, jouez en tapant du pied. Ceci vous aidera à maintenir un certain tempo : Votre pied bat la mesure; Jouez une note par temps, puis 2 notes par temps, puis enfin 3 notes par temps (triolets).
Ensuite, remplacez la note "claire" par un vibrato, et essayez de maintenir cet effet de "vague" sur 1 temps, puis sur 2, etc...

Exemple :

Battement ->  .... 1 ....   .... 2 ....   .... 3 ....   .... 4 ....
de pied (temps)

Prononcez ->  Taaaaaaaaaa   Taaaa Taaaa   Taa Taa Taa   Ta Ta Ta Ta

   Valeur ->     Noire        Croches       Triolet     Double-croches

 

Autre exercice:

Sans harmonica, prononcez AHhhhhhhhhhhh. Ensuite Hahh Hahh, ... Jusqu'à Ha Ha Ha Ha, ..... comme si vous éclatiez de rire par saccades. Accélérez les saccades et essayez de plus en plus rapidement. Essayez en expirant (facile), mais aussi est inspirant (plus dur, car contre nature).
Tout ceci travaille encore votre diaphragme, mais est aussi très utilisé pour combattre le stress.

N'ayez pas peur d'être ridicule, car bientôt, vous ne le serez plus du tout avec un harmonica en bouche !!

Ensuite, éliminez le son produit par les saccades de "Ha" pour ne garder que le bruit de l'air aspiré ou expiré. C'est à ce moment-là que l'exercice est le plus important, car vous n'êtes pas loin de la maîtrise de l'effet vibrato-gorge.
Essayez alors en jouant une note. C'est très facile sur les notes médium (trou 5: Mi et Fa), mais plus difficile sur les notes plus basses ou plus hautes.
Testez un peu tous les trous de votre instrument.
Dans un premier temps, privilégiez l'effet plus que la rapidité d'exécution.

Essayez enfin de combiner avec les autres méthodes de vibrato, et vous constaterez rapidement vos progrès.

 

EN GUISE DE CONCLUSION

Ceci termine cette page dédiée à la pratique de l'harmonica.
Vous constaterez rapidement que c'est un instrument exceptionnel, dôté d'une grande sensibilité (à votre souffle), et avec qui je vous souhaite de passer autant de bons moments que j'en ai eu à écrire ces quelques recommandations. J'espère que cette rubrique vous aura apporté de nouveaux tuyaux.

J'ai essayé de mettre ici des informations que l'on ne trouve pas toujours dans toutes les méthodes.
Un autre bon apprentissage consiste à cotoyer des personnes qui peuvent vous aider.
Mais n'oubliez pas l'essentiel. Il tient en ce terme mnémotechnique : Les 3 "P"

 PRATIQUE - PERSEVERANCE - PASSION

 

 

Remerciements

Je profite de cette occasion pour remercier mon "harper" favori: Julien GOURDET, de Paris, pour ses précieux conseils et encouragements, ainsi que notre harmoniciste national: Jean-Jacques MILTEAU pour avoir vulgarisé cet instrument mythique. Et, bien sûr, tous les maîtres qui sont nos "Blues Roots": Sonny Boy Williamson, Sonny terry, Charlie Mac Coy, and so on .....

 Bonne chance et bons vibratos !

 

 

François-Philippe NOEL

Retour